adresse de la MJC et du Moulin du Monde à Ris-Orangis

Agenda
 
Musiques Danses CMT
Compagnie de théâtre en résidence
 
Enfance/Jeunesse
International Actions

Brésil

Etats-Unis

Israël

Royaume-Uni

Suède

Salle de spectacle
Contact/Plan d'accès
Actualités des MJC
 

Conférences "histoire de l'art par le féminisme" ça c'est passé au Moulin vidéos
    Expos

Le Moulin du Monde, MJC de Ris-Orangis


 

Exposition : Il était une fois le Moulin en chantier (chapitre 1)

Pourquoi  le Moulin du Monde a-t-il été ouvert ?

Tout commence en 2008 lorsque la MJC a travaillé sur son diagnostic de territoire dans le cadre d’une démarche d’agrément centre social. Elle est allée à la rencontre des habitant-e-s de la commune pour les interroger sur leur ville, leur quartier et la MJC. À partir des témoignages et des données statistiques, la MJC a relevé tous les paradoxes existants, puis un travail a été mené pour répondre aux problématiques sur le territoire.

Des statistiques :  

  • Le quartier du plateau est le plus peuplé de la ville (32 % des habitant-e-s habitent ce quartier).
  • Les personnes qui habitent ce quartier étaient sous représentées à la MJC (12% des usagers).
Des constats :  
  • L’accueil au sein du bâtiment de la MJC, 10, place Jacques Brel est avant tout fonctionnel et lié aux activités qui s'y déroulent.
  • La MJC ne dispose pas d’une organisation qui permette de consacrer du temps pour la « simple relation » aux habitant-e-s.
  • La configuration du bâtiment sur trois niveaux oblige la personne a l’accueil d’occuper seulement l’espace au rez de chaussé.
  • La MJC a toujours été un lieu destiné à la production d’activités, de spectacles, etc., et il n’était pas aisé d’en changer à la fois l’organisation, mais aussi l’image que peuvent en avoir les habitant-e-s.
Des paradoxes à l’égard des représentations de la MJC à partir des interviews réalisées auprès des habitant-e-s interrogé-e-s :  
  • Eloignement, frontières invisibles : « pas pour nous », « mal à l’aise quand on y entre » / et pourtant on y fait des choses « super »

Aucune personne interrogée n’a eu de propos négatifs à l’égard de la MJC, au contraire. Toutefois, une large majorité des personnes a fait part de son éloignement voire de son appréhension ou de son malaise à notre égard («ce n’est pas pour moi»). En outre, peu de personnes connaissaient, à peu près correctement, nos actions. Cet état de fait nous a semblé assez inquiétant. De là nous avons élaboré les hypothèses de travail suivantes :

Hypothèses :  Notre manière de nous adresser à la population n'est-elle pas inefficace ?- Le bâtiment de la MJC actuelle est-il le seul lieu efficace pour mener un travail d’accueil, d’écoute et de prises en compte de la parole des habitant-e-s ?- bâtiment imposant / mais pas suffisamment accueillant et entretenu.- relation à la population parfois plus marchande qu’éducative.- beaucoup d’actions faites « pour les gens » mais pas assez « avec eux ».

Un objectif pour agir concrètement : A partir de tous ces éléments il nous a semblé intéressant de réfléchir à ouvrir un autre lieu sur la ville réservé exclusivement à l’accueil et à l’information, et destiné prioritairement à ceux qui nous sont éloignés, et qui vivent parfois dans l'isolement et/ou la pauvreté, Par ce nouveau lieu et le développement de la fonction d'accueil, nous voulions changer la donne en co-construisant les actions à partir des échanges avec les habitant-e-s et des attentes identifiées.

Un nouveau lieu, mais où ?  Nous avons décidé de nous installer dans le quartier du Moulin à vent et avons réfléchi à quel lieu pouvait être le plus accessible comme lieu d’accueil. Il existe dans ce secteur un petit centre commercial, un lieu de vie et le centre du quartier. Deux fois par semaine, s'y tient un marché qui réunit beaucoup de monde. Nous avons eu alors l'idée d'y louer un commerce vide,  d'y faire des travaux d'aménagement afin de le transformer en lieu d'accueil pour les habitant-e-s.

Ouverture du moulin du Monde de la MJC

Nous avons réalisé des travaux dans le lieu entre 2008 et 2009 afin d’en faire un espace  ouvert, chaleureux, accueillant pour favoriser le travail d’accueil de la population. C’est en septembre 2009 que ce lieu a ouvert et  qu’ont démarrer de nombreuses aventures humaines…

LA SUITE AU PROCHAIN CHAPITRE

photos : Clémence Loaëc


Exposition : Les Enfants du Réseau

Les enfants du Réseau d’Echanges Réciproques de Savoirs (RERS) d’Evry exposent au Moulin du Monde les œuvres qu’ils ont réalisées pendant les mois d’été.

Mercredi 23 octobre, jour d’ouverture de l’exposition qui se poursuit jusqu’au 14 novembre, les enfants du Réseau se sont déplacés pour expliquer leur travail aux enfants de l’atelier « Si j’étais une graine… ».

L’après-midi s’est axée autour du partage et de l’échange. Les enfants des deux villes, timides au départ, ont fini par se mélanger et goûter ensemble. Les tableaux réalisés par les enfants d’Evry mélangent diverses techniques artistiques (collage, peinture, coloriage…) mais ce sont les sujets abordés qui ont amené les enfants à parler des saisons, des différents pays du monde, de la nature et de l’Histoire… La rencontre s’est conclue par une promesse de se revoir et de poursuivre les échanges entre les deux groupes d’enfants.

 

Fanta présente son tableau au enfants du Moulin «comme si le soleil rentrait dans la mer»

 

Venez nombreux admirer les réalisations des Enfants du Réseau
du 23 octobre au 14 novembre au Moulin du Monde de la MJC

 

 

Les enfants du réseau

Horaires d’ouverture :
Lundi de 14h à 16h30
Mercredi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h30
Jeudi et Vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h
Samedi de 9h30 à 12h30

 

 


 

Conférences

« histoire de l’art par le féminisme »


Nous avons expérimenté une formation « histoire de l’art par le féminisme » depuis janvier 2013, les mercredis après-midi au Moulin du Monde de la MJC. Ces temps de rencontres et de questionnements ont suscité un vif intérêt. C’est pourquoi nous proposons donc de développer ce travail initié pour continuer à nous questionner.

le féminisme et l’histoire de l’art :
-Pourquoi les grandes artistes femmes sont absentes de l’histoire ?
-Combien de femmes se sont vu voir leur art comme étant marginal, inférieur ?
-Comment l’histoire de l’art permet de comprendre le contexte de la société à travers plusieurs périodes ?
C’est à partir de ces questions que cette action s’articulera entre conférence et visite de musée. Chaque mois l’intervenant, Philippe MARQUIER, militant féministe, artiste et auditeur au musée du Louvre proposera de revisiter l’histoire de l’art par des thèmes de conférences  suivies d’une préparation à une visite au musée.

Ces ateliers sont gratuits et ouverts à tout-e-s, ils se dérouleront les mercredis après-midi au Moulin du Monde de la MJC.


Renseignement auprès de Rachida TANDJAOUI au 01 69 02 13 20 / 09 53 62 40 56

Le 25 septembre « La préhistoire, une société non patriarcale ? »

Les 9 et 23 octobre « L’Egypte, une société antique encore égalitaire ? »

Le 6 novembre « Les critères de l’art à travers le monde grec »

Les 20 novembre et 4 décembre  « Vision de la prostitution dans l’art au 19ème siècle »

Le 13 décembre « La société médiévale ou la révolte des femmes »

 

 

 


 

"Film réalisé autour du projet "Mémoires migrantes, mémoires de parents"
dans le cadre des réseaux d'écoute, d'appui et d'accompa- gnement des parents grâce au soutien de la CAF 91, du Conseil Général de l'Essonne
et de la Fondation de France
"
   

 

 

 


«  Mieux Lire Mieux Ecrire »

Ateliers socio linguistiques en coordination avec d’autres partenaires de la ville.

A Ris-Orangis, chaque année des résidents français ou étrangers, parce qu’ils parlent le français avec difficulté, ne le lisent pas ou ne l’écrivent pas, éprouvent de grandes difficultés d’intégration ou d’insertion professionnelle, sociale et culturelle dans notre société.
Une véritable intégration et toute recherche d’un emploi, exigent une pratique orale et écrite minimale de notre langue.

L'activité Mieux Lire Mieux Écrire de la MJC a été lancée sur la ville par Anna OLLIVIER et Jean PIOT en Octobre 1994. Elle est reconduite chaque année pour répondre aux demandes toujours plus nombreuses en particulier du fait que les étrangers devront savoir parler français pour obtenir leurs papiers de séjour. Mieux Lire Mieux Écrire essaie de répondre aux besoins de ces demandeurs qui pour différents motifs familiaux (jeunes enfants) ou professionnels (horaires flottants, etc) ne peuvent pas s’inscrire aux cours intensifs d’alphabétisation et d’apprentissage du français mis en place sur la ville par d’autres organismes (GRETA,…). Ils sont cependant motivés par la perspective de trouver un emploi salarié ou d’améliorer leur place dans la société.

Dans le cadre d’ateliers Socio-Linguistiques tel MLME il est permis,  la découverte, l’exploration puis l’appropriation des espaces publics et des codes socio de l’environnement.  La connaissance de la langue joue effectivement un rôle fondamental dans le processus d’intégration. La langue est un vecteur indispensable pour accéder à la citoyenneté, participer à la vie de la cité, suivre la scolarité de ses enfants, travailler.

C’est un enjeu social, la langue permet aux personnes de s’ouvrir à la société et d’éviter le repli sur soi. Lors des activités MLME, les participants/tes se rencontrent, partagent, créent des liens et l’isolement est oublié.

Cette année, grâce à une équipe d’animateurs/trices bénévoles l’activité Mieux Lire Mieux Ecrire peut fonctionner et permettre aux participants de bénéficier de deux temps d’atelier par semaine qui se déroulent à la MJC « place J.Brel » et « au Moulin du Monde ».

Nous avons des groupes en situation :

D’analphabétisme :  qui concerne des personnes étrangères qui n’ont pas ou très peu été scolarisées dans leur langue maternelle et n’ayant jamais appris un code écrit. C’est un premier apprentissage de diction, lecture, écriture.

Français Langue Etrangère (FLE): pour les étrangers qui ne parlent pas le français, mais qui ont été scolarisés au moins cinq ans dans leur pays d’origine. Pour cette catégorie de personnes le français est une langue étrangère.

Perfectionnement de la langue : grammaire, conjugaisons, conversation : groupe de personnes ayant été scolarisées et qui cherchent le perfectionnement de la langue écrite et/ou orale.

L’activité se déroule tout au long de l’année scolaire et mobilise à ce jour 15 animateurs bénévoles qui y consacrent chacun 2 ou 3 heures 2 fois par semaine et cela sur 30 semaines environ soit globalement 200 heures de cours annuels.

Pour un minimum d’efficacité :

Nous prenons en compte le vécu des personnes quant à l’apprentissage du français, des groupes aux niveaux homogènes sont formés afin que la progression des apprenants/tes puisse avoir lieu. Ainsi que la mixité homme/femme et origines quand il en est possible.

Les animateurs bénévoles bénéficient d’une formation à l’interne en se rencontrant ponctuellement lors de réunions ou en se dirigeant vers la coordinatrice du projet .

D’autre part, ils disposent d’un matériel pédagogique approprié aux adultes :

  • Méthodes de lecture/écriture adaptées aux adultes non scolarisés
  • Manuels de français (FLE) de différents niveaux pour étrangers
  • Cahiers d’exercices, magnétophones et cassette audio.

Des rencontres régulières sont organisées pour faire le point. C’est une activité très enrichissante sur le plan personnel parce qu'altruiste et conviviale.

 

 

En tant que lieu de vie, d’échanges, de partage, de rencontres et d’engagements solidaires dans les quartiers, notre finalité est : l’autonomie sociale du public accueilli.

 

Contact : El-ham au 09 53 62 40 56 - moulin.mjc@gmail.com

 

 

 

 

ça c'est passé au Moulin du Monde

 

STUDIO PHOTO,

une création collective à Ris

« Le jeu est un moyen d’être en contact direct avec la réalité. » D. Winnicott

Un samedi après-midi au Moulin du Monde, nous disposons d’un

atelier photo mis en place par Eric, photographe de la MJC : des lumières,

un fond blanc ou noir, un appareil photo et un ordinateur.

L’idée vient d’un membre de l’équipe. Tout est installé, mais on ne

sait pas du tout où l’on va. Ce n’est pourtant pas un frein. On verra bien.

On propose à qui le veut un déguisement simple – chapeau,

perruque, canne, écharpe, etc. Les essais se font à deux ou trois, adultes

et enfants ensemble. Regards dans le miroir, rires, grimaces. On se

raconte des histoires. « Tu ressembles à une héroïne d’Agatha

Christie ! ». On essaie de convaincre les plus réticents, dont une jolie

petite fille qui refuse d’être photographiée – « Je ne suis pas belle » - et

qui pourtant reste là et finit par se laisser amadouer.

Chacun pose selon son envie ; le moteur c’est le plaisir. Nous

sommes tous un public bienveillant pour celui ou celle qui passe sous le

"feu des projecteurs" La surprise crée des regards, des sensations, des

paroles, des échanges.

Par la suite, ou en même temps, nous notons par écrit les

réflexions, les remarques, les amusements, les craintes exprimées.

Nous avons la possibilité de faire imprimer les photos par un commerçant

voisin. En les découvrant, nouveaux commentaires et félicitations.

Enfin, nous créons ensemble une exposition sur un mur du Moulin,

afin qu’elle reste affichée, créant ainsi à nouveau du lien entre tous,

jusqu’au prochain studio-photo !

A la fin de la séance, nous sommes fatigués mais heureux d’avoir

vécu ensemble ces moments amusants ou émouvants, ces échanges vrais

et tout simples entre humains, d’âge et d’origine bien différents. Chacun

repart avec plein d’images dans la tête, certains avec une photo.

Nous aurions voulu, dans une deuxième phase, créer par écrit des

légendes aux photos choisies. Nous ne sommes pas arrivés au bout de

notre projet, mais, finalement, peu importe. Quelque chose d’inhabituel

s’est produit et nous pourrons toujours recommencer.

A suivre …

 

 

 

 

>feuille réseau N°25

 

 

HORAIRES D'OUVERTURE AU MOULIN DU MONDE
Le Moulin du Monde est ouvert toute l’année :

Lundi : 14h-16h30
Mardi : fermeture
Mercredi : de 10h30 à 12h30 et de 13h30 à 19h30.
Jeudi : De 9h à 12h30 et de 14h à 18h00.
Vendredi : De 9h à 12h30 et de 14h à 18h00.

Le Moulin du Monde est fermé la première quinzaine du mois d’août et entre Noël et le Jour de l’An.

 

 

 

 

>Le Moulin du Monde

RETOUR PAGE D'ACCUEIL